Une belle rando aujourd'hui

L'image des randonneurs de la M J C,ici au dessus de Labessonnié,exprime le plaisir des rencontres et de l'effort physique.
L'image des randonneurs de la M J C, ici au dessus de Labessonnié, exprime le plaisir des rencontres et de l'effort physique. 

Les marcheurs de la M J C se déplacent ce vendredi 19 décembre à Roquecourbe. Le déplacement n'est pas considérable mais le dépaysement est assuré. En effet Gil et Simone conduisent les randonneurs à l'ancienne gare du «Petit Train» au quartier des Barris (Lagarrigue possède une place du même nom, elle était destinée aux mêmes activités); de là, le groupe va suivre l'ancienne voie ferreée vers Castres,sautera l'Agoût avant de suivre le cours de la rivière vers l'aval pour attaquer une rude côte qui le fera grimper vers La Glène sans toutefois l'atteindre. Une fois au sommet du coteau, le groupe se dirigera vers le Devès et le hameau des Tuileries; il redescendra alors sur les rives de l'Agoût,dans la plaine de Mirenque, et remontera aussitôt au Mâs d'Enfau pour enfin rejoindre la route de Réalmont et le point de départ. les marcheurs auront parcouru 8 kilomètres. Le départ de Lagarrigue est fixé à 13 heures 30 sur le parking du stade Pierre Rouquier.

La Dépêche du Midi

 

 

MJC : soirée œunologie demain

La joie,l'euphorie et le bonheur d'un participant à la fin de la séance.
La joie,l'euphorie et le bonheur d'un participant à la fin de la séance. 

La M J C propose le jeudi 11 décembre,dans la grande salle du centre culturel et sportif Jacqueline Pradalié une rencontre œnologique sur le thème de la route des vins d'Alsace.Elle débutera à 19 h 30 et se poursuivra tard dans la nuit :il est souhaitable que chaque participant apporte de quoi grignoter.Pascal Salvetat,le directeur de la M J C sera présent pour les accueillir et Francine Calmels,œnologue auprès des caves du Gaillacois aura la charge de d'organiser l'étude et déguStation des vins d'Alsace.Ces derniers sont toujours désignés par le nom des cépages dont ils sont issus,c'est ainsi qu'elle proposera peut être de goûter le capiteux Gewurstraminer,le fin et élégant Riesling,un Zwicker noble,un sylvaner,un Tokay,un Pinot blanc ou un muscat d'Alsace;seule l'œnologue pourra répondre à cette question car c'est elle qui choisit le programme.Pour s'inscrire ou s'informer,il faut appeler le 05 63,35 99 37 ou se connecter à «mjclagarrigue@e-kiwi.fr».

Pour inbformation :la soirée œnologique n'est pas une occasion de boire du vin(dans la plupart des cas,on le recrache),mais une rencontre instructive qui permet de découvrir les différents plaisirs que l'on peut trouver dans la dégustation de nouveaux vins,c'est aussi le moyen de savoir les associer aux différents mets d'un bon repas,c'est encore la possibilité de bien connaître la production de la viticulture régionale et française,c'est enfin la certitude de passer une soiré agréable et conviviale entouré de personnes qui partagent les mêmes goûts.

La Dépêche du Midi

 

 

Prochaine rando vendredi

Regroupement des randonneurs pour une courte pause au point le plus élevé du circuit.
Regroupement des randonneurs pour une courte pause au point le plus élevé du circuit. 

La prochaine randonnée de la MJC aura lieu vendredi. Gil et Simone conduiront les marcheurs tout près du centre de Roquecourbe, au quartier du Barris. En effet le départ du circuit se situe à l'ancienne gare du «Petit Train» ; il suit l'ancienne voie ferrée vers Castres, saute l'Agoût et longe la rivière avant d'attaquer une courte mais rude côte qui le fait monter au niveau de La Glène, sans toutefois l'atteindre ; là, il se dirige vers le Devès puis vers le hameau des Tuileries. Il va redescendre vers les rives de l'Agout, dans la plaine de Mirenque, par l'ancienne route de Roquecourbe avant de gravir la pente du Mâs d'Enfau pour enfin rejoindre la route de Réalmont et le point de départ. En tout 8 kilomètres, en forêt et bocage, avec peu de bitume. C'est une sortie agréable car au plaisir des efforts soutenus, elle allie celui de contempler de magnifiques paysages et points de vue. Le départ et fixé à 13 h 30 sur les parkings du stade Pierre Rouquier, rue du Causse, à Lagarrigue. A noter : après les sorties du sentier des Gaux, à Labruguière et celle de la Parule, au-dessus du chemin des Fontaines, Patrick un nouvel accompagnateur prêtera main-forte à Gil et Simone, ce qui permettra à la M J C, dès le début janvier de proposer 4 randonnées par mois, au lieu de 2.

 

MJC : une rando surprise

C'est la pause,les marcheurs soufflent, certains en profitent pour se situer sur la carte.
C'est la pause,les marcheurs soufflent, certains en profitent pour se situer sur la carte.

Après la sortie de 14 kilomètres dans la vallée du Lampy, à la mi-septembre, et celle du Budel à Labessonnié, à la mi-octobre, celle-ci longue de, seulement 11 kilomètres mais forte de 500 mètres de dénivelé cumulé à la montée, les randonneurs de la M J C vont s'élancer le vendredi 31 octobre pour une sortie surprise. Le lieu, le circuit, sa dimension et ses difficultés ne sont pas affichées mais ce que nous savons c'est qu'elle s'effectuera sur des coteaux et qu'en conséquence, elle comportera des montées et des points de vue. En faisant référence aux randonnées déjà parcourues, elle devrait se situer dans les environs de Lagarrigue et être plus courte que les précédentes, tout en restant aussi agréable et sportive. Le départ en voitures de Lagarrigue est fixé à 13h30 sur les parkings du stade Pierre Rouquier,rue du Causse. Les organisateurs ont choisi de provoquer la curiosité des marcheurs pour inciter les randonneurs potentiels à se joindre au groupe.

 

 

MJC : des vacances à la carte

 

L'an dernier une équipe de hockey avait été composée,elle était dirigée par une équipe de trois animateurs.
L'an dernier une équipe de hockey avait été composée, elle était dirigée par une équipe de trois animateurs. 

Le centre de loisirs sans hébergement (CLSH) de la MJC, sous la responsabilité de Léa Lopez, propose aux scolaires de 3 à 11 ans tout un panel d'activités durant les vacances de la Toussaint. Il faut noter toutefois qu'à cause des travaux d'agrandissement, le centre culturel et sportif Jacqueline Pradalié sera fermé durant toutes les vacances et que e CLSH se déroulera intégralement dans les locaux de l'école de Lagarrigue. Au programme : les petits (3 à 5 ans) consacreront les matinées à des stages de musique et de danses, à des séances de peinture, à la confection d'une frise. Les après-midi seront occupés par la fabrication d'instruments de musique et des stages à la cuisine ; les colons s'intéresseront à Mickey, au jardinage et à la décoration sur verre. Les plus grands (6 à 11 ans) fabriqueront des maquettes,ils produiront des œuvres musicales et se réuniront en stages. Ils perfectionneront leur initiation au Hockey (les 9/11 ans seulement) ou au travail de l'argile (6/8 ans). Des séances de bricolage sur le thème de la création d'instruments de musique compléteront le programme. Des sorties sont prévues : le mercredi 22 à un concert et au tortill'art Saint Amans Soult et à «Anatole Park» et le jeudi 30 novembre un tournoi de hockey hors de la commune.

La Dépêche du Midi

L'espace Pradalié s'agrandit

Le Journal d'ici

 

 

 Le maire explique sa fonction aux enfants de la MJC

Michel Benoît très attentif est à l'écoute des jeunes journalistes.

Michel Benoît très attentif est à l'écoute des jeunes journalistes.

 

 

A la MJC, Léa Lopez, responsable de l’accueil de loisirs, a constitué un atelier journal qui occupe une dizaine d’élèves de l’école dans le cadre des activités périscolaires. Ces derniers avaient invité Michel Benoît, le maire de Lagarrigue. Le premier magistrat de la commune a été aussitôt assailli de questions. Ainsi, les enfants lui ont demandé si être maire était un métier ? À quel moment il avait décidé d’être maire ? S’il avait rencontré des gens importants ? Les jours où il travaillait ? Ils l’ont questionné sur le fonctionnement de la mairie, sur son pouvoir de police, sur les décisions les plus difficiles à prendre et constatant son emploi du temps bien chargé, sur le temps qu’il pouvait réserver à sa famille et à ses proches. En réponses, il leur a dit que son métier était professeur des écoles et qu’être maire est une activité pour laquelle on est élu ; il a précisé qu’il a choisi cette voie en 1983 et qu’il a été élu maire en 1993. Depuis dans sa gestion de la commune, il a rencontré de nombreuses personnalités, entre autres : le président de la République, son premier ministre, son ministre de l’intérieur, le président du conseil régional et celui du conseil général et de nombreuses autres personnalités. Il leur a confié que les décisions les plus difficiles à prendre étaient celles où il ne pouvait satisfaire ses administrés et que sa vie de famille était tributaire de son emploi du temps, mais, a-t-il ajouté : «Je n’ai pris la décision d’accepter le poste de maire qu’après en avoir discuté longuement avec ma famille et mes proches». Il leur a ensuite expliqué le fonctionnement de la municipalité, le rôle du maire, celui des conseillers municipaux, celui des employés de la commune et les rapports avec les autres collectivités territoriales. Pour terminer, il leur a parlé de citoyenneté et pour cette leçon d’instruction civique, le professeur des écoles a pris la place du maire.

Roland Moulet - La dépêche du midi

 La randonnée de vendredi

Simone l'animatrice des randonnées de la M J C,à la tête des marcheurs. Ici en dessous du Triby, dans la Montagne noire.

Simone l'animatrice des randonnées de la M J C,à la tête des marcheurs. Ici en dessous du Triby, dans la Montagne noire.

Vendredi 7 février, les randonneurs de la MJC se rendront à Puylaurens pour y parcourir un circuit de 12 à 13 km. Il conduira les marcheurs vers les Imbertaries, laissant sur leur gauche la chapelle de Saint-Etienne et la motte castrale de Montgagnes. Ils traverseront ensuite le hameau d’Ardialle.

A noter qu’il existe un sentier botanique dans le hameau, il est fléché sous le nom de «Angolaine». Les randonneurs s’élanceront ensuite à travers bois vers le pigeonnier de Saint-Jean, feront le tour du hameau et se dirigeront vers leur point de départ. Arrivés au pied du bourg, ils auront à gravir la seule difficulté du parcours : un court mais très raide raidillon qui les fera entrer dans Puylaurens par le cimetière protestant et les remparts.

Le départ de Lagarrigue en voitures est fixé à 13 h 30, sur les parkings du stade Pierre-Rouquier, rue du Causse. Souhaitons-leur une météo bien meilleure que celle de la dernière sortie à Lautrec.

La Dépêche du Midi

 Une organisation parfaite

Les 10 bénévoles posent pour la photo souvenir./Photo DDM, R. M.

Les 10 bénévoles posent pour la photo souvenir./Photo DDM, R. M.

L’atelier de danse de la MJC a eu à charge d’organiser le thé dansant qui a eu lieu ce dernier dimanche, à la salle des fêtes de Lagarrigue. Ce fut une entière réussite. Les organisateurs, au nombre de 10, avaient tout prévu : l’installation de l’orchestre et la préparation des coulisses, la disposition des tables dans la salle de bal, les tranches de la «fouace» traditionnelle de l’Epiphanie en nombre suffisant, les bouteilles d’eau sur les tables, le café ou le jus de fruit, rien n’avait été laissé au hasard, sauf la densité de l’affluence qui a surpris les organisateurs. Près de 200 danseurs ont occupé la piste de danse tout l’après-midi ; la musique était agréable, l’ambiance conviviale, l’orchestre sympathique, le chanteur et la chanteuse excellents, le répertoire éclectique. Une réussite totale. Les bénévoles avaient œuvré toute la matinée pour la mise en place, ils ont assuré les entrées et servi le goûter, ils ont mis un peu moins de temps pour la remise en ordre et en plus se sont occupés des démarches administratives à la fin du bal. Tous ont évité aux salariés de la MJC de s’impliquer dans l’organisation et, de ce fait, bonifié la rentabilité de l’animation.

La Dépêche du Midi

Lagarrigue. MJC : les adhérents vont créer un spectacle

 

Yves Guminski,durant son allocution.

Yves Guminski,durant son allocution.

 

 

Yves Guminski, le président de la M. J C, à l’occasion des vœux du Nouvel An, a renouvelé son attachement à la devise de l’association : «Une volonté de créer du lien». Il a insisté sur le rôle motivant et social, pédagogique et culturel des maisons des jeunes avant de lancer un appel insistant aux bénévoles. Après les remerciements à la municipalité pour son aide financière, pour sa mise à disposition d’employés municipaux lors de préparation exceptionnelle d’activités, pour l’entretien du matériel et pour l’agrandissement prévu des salles de travail, il a félicité les salariés pour leur implication dans la vie de l’association. Pascal Salvetat, le directeur a pris la parole à son tour pour faire part de sa confiance dans le personnel de l’association et de son optimisme quant à l’avenir d’autant qu’il propose aux adhérents un projet artistique inédit : «créer un spectacle par des acteurs amateurs intergénérationnels de la MJC, en partenariat avec le comédien J M. Hernandez» ; la représentation est prévue durant la semaine sans télé de 2015.

Dans ce but il demande aux personnes intéressées de la contacter au 05 63 35 99 37.

La Dépêche du Midi

Lagarrigue. Intenses activités à la mjc

 

L'équipe qui veille au bon fonctionnement de la MJC.

L'équipe qui veille au bon fonctionnement de la MJC.

 

Voici les prochains rendez-vous proposés à la MJC de Lagarrigue : dimanche 26 janvier, de 14h30 à 18 heures, l’orchestre Cœur de musette animera un thé dansant à la salle des fêtes ; un goûter sera offert aux danseurs. Le 30 janvier, Francine Calmels, œnologue auprès des caves gaillacoises, animera une soirée pédagogique, à 19 h 30, dans la salle habituelle de la MJC. Les inscriptions au vide-greniers du 6 avril seront prises à la MJC le 6 février pour les Lagarrigois qui habitent sur le tracé du vide-greniers, le 7 février pour les habitants de l’intercommunalité (Lagarrigue, Noailhac, Valdurenque) ; à partir du 10 février pour tous les exposants. Il convient de se munir de la photocopie de la carte d’identité.

Rythmes scolaires : Une amélioration importante a été réalisée : les enfants de la maternelle feront leurs activités périscolaires dans l’école, les autres se déplaceront à la MJC, dès 15h45 ; ils y prendront leur goûter et leur récréation ; les parents pourront les récupérer à la MJC jusqu’à 18h15. C’est une grande amélioration car les enfants ne feront qu’une fois le trajet «école MJC», ce qui leur donnera plus de temps pour leurs activités périscolaires et diminuera la dangerosité du parcours.

La Dépêche du Midi

 

 

 

Lagarrigue. Soirée galette et théâtre à la MJC samedi

Cassandre Monné (Rosa) saute au cou du curé (Jean B.) dans une scène qui devrait amuser le public lagarrigois samedi soir.

Cassandre Monné (Rosa) saute au cou du curé (Jean B.) dans une scène qui devrait amuser le public lagarrigois samedi soir.

Le président Yves Guminski, le directeur Pascal Salvetat et le conseil d’administration de la MJC de Lagarrigue invitent les adhérents à jour de leur cotisation à venir partager les galettes des Rois ce samedi 18 janvier, à 20 h 30, dans les grandes salles de l’espace culturel et sportif Jacqueline-Pradalié. Ce sera l’occasion de l’échange de vœux entre les dirigeants, les salariés, les bénévoles et les adhérents. Cet événement convivial sera suivi, à 21 h 30, par la représentation par la troupe Amuse-Gueules de la pièce «Charivari dans la ville». Ce spectacle est entièrement gratuit et offert par la MJC à ses adhérents. Cette troupe était déjà venue à Lagarrigue et avait magistralement joué «Le Père Noël est une ordure». Elle est née en 2001 de la rencontre, à l’Ecole municipale d’art dramatique de Castres, de Jean Birendelli, Hugues Lacan, Christian Melon, Cassandre et Martine Monné ; elle a marqué pendant sept ans les salles de Midi-Pyrénées du succès de ses prestations. En 2012, Alain Roland a remplacé Christian Melon et Ludovic Linossier Hugues Lacan. C’est dans cette composition que la troupe vient présenter «Charivari dans le village». L’action se passe dans un presbytère de campagne, aux environs de Lacaune, un petit village du Tarn où rien ne va plus. Le spectacle est haut en couleur et en rebondissements, mêlant des affrontements aux multiples péripéties. C’est une expression de tranches de vie actuelles ou déjà vécues dans lesquelles chacun peut se retrouver, avec un clin d’œil sur les gens et leur générosité de cœur. Une véritable comédie sociale habitée par des personnages authentiques, drôles et touchants. La confrontation des caractères bien trempés de chacun des protagonistes génère des situations à rebondissements et des répliques irrésistibles.

La Dépêche du Midi

Lagarrigue. MJC : temps menaçant, mais rando réussie

Le groupe des randonneurs pose devant l'église en ruines de Saint Sauveur,au pied du village d'Hautpoul.

Le groupe des randonneurs pose devant l'église en ruines de Saint Sauveur,au pied du village d'Hautpoul

Vendredi dernier, 3 janvier, les marcheurs de la M J C sont revenus à Albine pour y parcourir le circuit du Candesoubre. Simone et Gil, les animateurs avaient prévu une sortie aux Cammazes mais les conditions météorologiques les ont incités à déplacer le circuit; bien leur en a pris car les contreforts Ouest de la Montagne Noire ont été copieusement arrosés par de fréquentes averses alors que la pluie n’est arrivée sur Albine qu’après la fin de la marche. Dès le départ le tracé a suivi le ruisseau de Candesoubre, a laissé sur sa droite un sentier très pentu que les randonneurs de l’association ont déjà parcouru,en juin 2012, jusqu’au Roc du Pommier et les a conduits au hammeau en ruines du Gourgne.

A partir de là, ils ont gravi une pente de 200 mètres de dénivelé qui leur a demandé des efforts certes soutenus mais peu intenses comparés à ceux qu’ils avaient fournis lors de la montée au Roc du Pommier.Ensuite,le tracé, tout en descente, les a fait passer dans un taillis de châtaigniers avant d’atteindre Durenque et le quartier du Ver à l’entrée d’Albine. Cette sortie a été plébiscitée par l’ensemble des randonneurs; la prochaine sortie quittera la Montagne Noire et les conduira sur le plateau de Lautrec, (17 janvier) pour un circuit de 9 kilomètres.

La Dépêche du Midi

 

 

Lagarrigue. La randonnée de la semaine

Les randonneurs de la MJC au-dessus de la grotte de Calel./Photo DDM.

Les randonneurs de la MJC au-dessus de la grotte de Calel./Photo DDM.

Vendredi 17 janvier, l’association propose une sortie sur le plateau de Lautrec, avec comme point de départ du village la porte de la Caussade.

Le tracé du circuit empruntera tout d’abord la voie verte (ancienne ligne de chemin de fer Castres-Albi) jusqu’au lieu dit «La Pointe», empruntera le pont du sentier qui reliait «Jean-Petit» à «Saint-Jean-de-Magreberpeyre», traversera la départementale Castres-Lautrec et se dirigera vers Lautrec. Après avoir sauté le ruisseau de Poulobre, les marcheurs atteindront la plaine du Bagas, où les Lautrécois mirent en déroute une armée royale qui tentait de s’emparer de la ville par surprise. Le retour à la cité leur fera découvrir une pierre taillée représentant un clown mettant sa tête dans la gueule d’un lion. Gil et Simone, si l’horaire leur permet, proposeront de monter dans le village et grimper sur la sole du moulin à vent. En résumé, cette sortie est certes une marche de 9 km mais aussi une escapade historique. Le départ de Lagarrigue est fixé à 13 h 30, sur les parkings du stade Pierre-Rouquier, rue du Causse. La sortie suivante est prévue le 7 février.

La Dépêche du Midi



Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA